Les larves de coccinelles, un anti-pucerons efficace et naturel

Pour lutter contre les pucerons sans produits chimiques, optez pour l’efficacité d’une méthode naturelle, respectueuse de l’environnement. Particulièrement voraces en pucerons, les larves de coccinelles européennes dévorent un nombre étonnant de pucerons. En effet, étant en pleine croissance, les larves ont un gros appétit et sont capables de dévorer jusqu’à 100 pucerons par jour, et comme elles ne volent pas, elle restent sur place pour se régaler des pucerons qui vous dérangent durant tout leur stade larvaire.

La coccinelle, un insecte axillaire indispensable au jardinier bio !

Une centaine d’espèces de coccinelles sont autochtones en France. Dans la lutte biologique contre les pucerons, deux espèces de coccinelles sont principalement utilisées dans les jardin : Adalia bipunctata (efficace dans les arbres et les arbustes) et Hippodamia undecimnotata (conseillée sur les plantes bases, rosiers et lauriers-rose). Il s’agit de deux espèces originaire d’Europe particulièrement vorace en pucerons, mais pas seulement ! En effet, certaines coccinelles se régalent aussi de cochenilles, d’acariens, de chenilles et de cicadelles. Véritable alliée du jardinier, la coccinelle ne cause aucun dégât sur les plantes, les fruits ou les légumes !

larves_de_coccinelles (3)

Comme installer durablement les coccinelles au jardin ?

Pour installer des coccinelles dans son jardin, il faut attendre d’avoir des pucerons, sinon elles ne trouveront rien à manger et disparaîtront. L’arrivée des pucerons se situe généralement à partir du mois d’avril environ…il faut surveiller vos plantes. Pour favoriser l’installation durable de coccinelles au jardin ou au potager, il est impératif de limiter ou de supprimer les traitements insecticides et pesticides chimiques, nocifs pour les insectes, la faune et l’écosystème en général. Enfin sachez que dès l’été, les coccinelles adultes cherchent un lieu pour passer l’hiver. Elles hibernent dans les trous des arbres, dans les tas de bois ou de cailloux, sous les écorces ou les feuilles mortes, dans les fissures des murs, etc.  Si le jardin n’offre pas suffisamment d’abris d’hivernage, il est vivement conseillé de leur offrir un hôtel à insectes !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>